KOH RONG SAMLOEM – ÎLE DE SABLE BLANC A DÉCOUVRIR – CAMBODIA

Koh rong Samloem du 11 au 15 mai 2016

700Koh_Rong_Islands

Nous sommes donc à Siem Reap et choisissons de nous rendre à Koh Rong Samlem par un bus couchette de nuit.

Nous n’avons pas pris de photo, mais voici une idée de ces bus couchette

giant-ibis-night-bus GOPR1968

Départ vers 22h00 et arrivée à Sihanoukville à 5h du matin ! Prix : 15$ par personne

Premier conseil ! réserver deux places pour une personne, cela ne revient qu’à 30$ et cela deviendra nettement plus confortable. Et si possible prendre les places à l’étage, car au sol, on a les pieds des autres qui nous tombent dessus quand ils sont assis avec les jambes dans le couloir 😉

Nous étions donc deux dans cet espace avec notre sac à dos en plus. Moi qui suis petite je ne touchais pas le bout mais Nathalie n’arrivait pas à tenir ses jambes tendues. Le bus s’arrêtera toutes les deux heures dans des petits restaurants avec toilettes. Au premier stop les toilettes étaient tellement « crades » que ça s’annonçait bien ;-). J’ai décidé de ne plus boire de la soirée afin d’éviter au maximum les « stop pipi ». Mais à 2h du matin, il fallait bien y aller 🙂
Nath et moi y allons en coeur et nous nous retrouvons au milieu de nulle part, aucun restaurant à l’horizon, nuit noire et on nous fait signe de faire pipi ici, à même le sol, finalement c’était bien plus propre que dans les toilettes !!  Mais nous entendions aboyer les chiens de partout, les mouchoirs jonchaient le sol, bref faut pas être trop délicat, heureusement nous ne le sommes pas, alors hop en deux minutes, c’est fait et on remonte dans le bus !

J’avoue avoir réussi à dormir un peu mais Nathalie pas du tout, la pauvre avec ses longues jambes, c’était vraiment inconfortable pour elle ! Mais je le répète, en prenant deux places pour une personne, tu te mets en travers et cela devient tout à fait correct.

Nous arrivons à 5h du matin à Sihanoukville et nous devons attendre jusqu’à 8 heures dans le coin avant de prendre notre bateau. Alors nous trouvons un petit café pour patienter et nous avons tout loisir à observer les cambodgiens venant prendre leur petit déjeuner. Il y avait même une télévision qui passait les informations et faits divers en boucle. Ici, on te montre tout, un homme a été abattu d’une balle, tu vois les images du cadavre en gros plan et en boucle !!!

Le bus de la compagnie nautique passe nous prendre à l’heure prévue et à nous les plages de sable blanc !!

Nous avions réservé l’hôtel suivant, au hasard et il a bien fait les choses…  Sweet Dreams Samloem

Quand tu arrives en bateau, il n’y a pas vraiment de route, voire même de chemin pour longer la plage jusqu’au bout, alors chaque hôtel vient chercher ses hôtes avec sa barque.

Nous avions prévu un bungalow, mais sur place nous changeons d’avis pour la terrasse à l’étage, c’était trop tentant. Un peu hors budget d’un « tourdumondiste », mais comme nous sommes deux, on se laisse tenter ! Le prix était de 75$ petit déjeuner compris

DSC01781

DSC01777

DSC01776

Vue de notre terrasse

DSC01807

 

DSC01806

 

DSC01805

 

DSC05009

DSC05008

J’ai déjà vu beaucoup de plages paradisiaques lors de mes nombreux voyages, mais cette plage en plus d’être belle est pratiquement déserte !!  Très peu de gesthouses, aucun restaurant autre que ceux des hôtels, aucun petit shop, un seul centre de plongée, bref la thailande il y a 30 ans 😉

DSC01799

 

DSC01800

 

DSC01801

 

DSC01802

 

DSC01798

 

DSC01797

DSC04991

 

DSC04992

 

DSC04993

 

 

DSC01795

L’eau est à minimum 32 degrés !

DSC01793

 

DSC01792

DSC05003

 

DSC01790

 

DSC01782

 

DSC01803

Nous y sommes restés 4 nuits mais en restant plus longtemps, j’aurais bien aimé visiter l’autre côté de l’île. Il y a paraît-il un petit chemin qui traverse et il y aurait une épicerie de l’autre côté!!

Cette île est pour se reposer ou mettre juste la tête dans l’eau car il n’y a aucune animation le soir, les restaurants se ferment vers 21h et aucun bar avec musique. Mais profitons car je suis persuadée que d’ici quelques années tout aura bien changé sur cette île !

Nous avons fait une sortie snorkling juste le bateau pour nous deux ;-). Les fonds ne sont pas extraordinaires comme aux Philippines, mais ils valent quand même le détour et  j’ai découvert des coraux que je n’avais encore jamais vus.

DSC04997

 

DSC01823

 

DSC01822

On dirait des roses des sables

DSC01817

 

DSC01815

DSC01814

DSC01812

DSC01811

 

DSC01810

 

DSC01809

 

DSC01808

Après 4 jours, nous devons quitter cette belle île, mais le départ ne s’est pas passé aussi bien que l’aller. En effet, on nous amène au ponton et s’en suit une longue, très longue attente… Le bateau censé arriver pour 10h00 n’est pas là ! Arrive un tout petit bateau sur lequel on comprend très vite que nous ne pourrons pas tous entrer… Bien sûr les chinois font le forcing, car le groupe doit rester ensemble ;-). Le team de la compagnie nous dit, le grand bateau arrive dans 10′. Donc nous les laissons avec plaisir embarquer sur ce bateau qui ressemble de plus en plus à un boat people…

Mais voilà, j’ai appris plus tard par un cambodgien que 10′ cambodgienne veut dire 2 heures !!! Nous avons donc dégouliné trois heures sur ce ponton avant d’embarquer sur le grand bateau plein à craquer ! Sur la ligne de passage entre les sièges, des chaises pliantes étaient installées, prions pour ne pas devoir sortir d’urgence…

DSC05001

  • Petit mot de conclusion

Après l’émerveillement des temples d’Angkor et de Siem Reap, nous continuons à découvrir ce pays avec enchantement. Oui le Cambodge n’a rien à envier à ses voisins pour le côté balnéaire. Les gens sont charmants, la nourriture est excellente et les paysages sont fantastiques. Le problème de tous les pays d’Asie et le Cambodge n’y échappe pas, ce sont les déchets et le recyclage. Les sols sont jonchés de plastique et il n’y a pas d’éducation dans ce sens, car ils jettent tout par terre.

Il y a des feux partout car le seul moyen pour détruire les déchets sont de les brûler. Parfois l’odeur prend à la gorge car brûler du plastique…

Cette île va sûrement se développer pour le tourisme international. Pour l’instant c’était chouette de voir que les Cambodgiens viennent passer le week-end sur cette île. Espérons que les prix ne vont pas trop monter pour qu’ils puissent continuer à s’offrir ce genre de loisir.

Le transfert en ferry n’est pas encore au point car notre mésaventure du retour avec des grands retards et les bateaux surchargés sont d’usage, ce n’était pas une exception…

Après ces 4 jours relaxant sur une plage déserte, nous partons pour Kampot, une ville où est cultivé le meilleur poivre d’Asie.

  • Suite au prochain épisode…

 

Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

  S’abonner  
Notifier de