VINALES – SUITE ET FIN DE NOTRE ROAD TRIP EN 206 !

Dernière étape de notre road trip à Cuba, départ pour Vinales, la région de la culture du tabac.

C’est une grande étape et comme il fait mauvais temps, nous décidons de  faire le trajet d’une traite pour arriver dans la région le soir-même ! Après notre problème de pneu crevé résolu à Trinidad, nous prenons le départ vers 11h00 du matin. Maylan nous avait emballé le reste de notre petit-déjeuner pour notre pique-nique de midi.

DSC01957

 

DSC01959

 

DSC01963

 

DSC01960

 

DSC01967

 

DSC01968

 

DSC01971

Faut dire que nous ne passons pas inaperçu, deux femmes au volant dans une Peugeot 206 ! Nous croisons des regards amusés mais jamais déplacés… Nous faisons notre halte au milieu des champs de canne à sucre !

DSC01974

 

DSC01976
Des champs de canne à sucre à perte de vue !

DSC01975
Bananes achetées sur le muret d’une maison

DSC01977
C’est très haut la canne à sucre !!

Pour aller à Vinales qui se trouve à l’ouest de l’île, nous devons remonter par La Havane, où il y a un bout d’autoroute qui devrait nous faire avancer plus vite, on se réjouit déjà…

Faut voir leur autoroute, il y a deux voies, parfois une barrière de protection entre ceux qui viennent dans l’autre sens, parfois non, il y a des trous un peu partout et on zigzague entre les deux voies… heureusement qu’il n’y a pas grand monde! 😉

Il y a de tout sur cet autoroute, des charrettes avec chevaux, qui font même demi-tour, des personnes qui font du stop !
Les arrêts sont sous les ponts, certains personnes tendent leurs mains avec des billets pour montrer qu’ils sont prêts à payer le voyage 😉

Après 6 heures de route, nous décidons de nous arrêter à Pinal Del Rio qui se trouve à 25km de Vinales, ce sera notre étape pour deux nuits, chez la Nonna ! Pour trouver cette casa particular, il nous a suffit d’être arrêtée au feu rouge et de discuter avec un cycliste qui nous a emmené devant cette casa, nous avons visité et elle nous a convenu, c’est vraiment comme ça à Cuba !!

DSC01984

 

DSC01981

Très jolie casa

DSC01982
Notre chambre est à gauche du salon

DSC01983
Le coin fumoir de Coco

DSC01985

Mauro nous prépare un bon plat à base de langouste !

DSC01980

Le lendemain, nous partons visiter Vinales et faisons un stop à la plantation de tabac

DSC02003

DSC01990

Ils sont en pleine récolte et nous avons droit à une explication en français. Il y a plusieurs sorte de feuilles, celles qui seront à l’intérieur du cigare et celles qui envelopperont le cigare. La récolte commence par les feuilles du bas !

Elles sont ensuite percées sur un fil et suspendues pour le séchage. Ce travail est uniquement fait par les femmes qui ont des mains plus fines pour faire ce travail 😉

DSC02012

DSC02013

Vient le moment le plus important : LA DEGUSTATION !!  On ne peut pas venir à Cuba sans goûter un cigare 😉

DSC01986

Voilà ça c’est fait ! 😉  Finalement ce n’était pas si fort que ça…

 

DSC01998

Corinne pense à son homme et à ses amis et investit dans la boîte de Cohiba !

DSC01999

Aux alentours de la ferme, les paysans retournent la terre à l’aide des boeufs !

DSC02005

 

DSC02008

DSC02009
Un cubain géant travaillant aux champs !

DSC02015

La dernière voiture en vogue !

DSC02016

Intérieur cuir et ventilateur incorporé !!

DSC02017

Le « soi-disant » étudiant qui a gagné des points en nous faisant visiter la plantation… On soupçonne qu’il reçoit plutôt une commission 😉

 

DSC01268

En chemin nous voyons plein de jolis petits restaurants comme celui-ci. Vinales a trouvé son style et c’est charmant !

DSC02019

DSC02020

le barbecue où les cuisses de poulets cuisent en attendant les clients…

DSC02021

 

DSC02022

Vinales est la principale région de la culture du tabac et est aussi réputée pour sa vallée et ses montagnes en forme de roc.

Il est possible de s’y promener à pied ou à cheval, nous avons choisi le cheval et pour 4 heures !!! Ouïe nos fesses, déjà après deux heures chez Carol en Auvergne on est cassé, alors là qu’est-ce que ça va donner !!

DSC02023

Le paysage est grandiose et reposant

DSC02024

 

DSC02025

On se croirait en plein western, car toutes les selles sont de cow-boy ! Mais les chevaux sont petits !

DSC02026

Notre guide..

DSC02032

C’est parti pour la grande balade !

DSC02030

Tiens, on dirait presque l’Auvergne hein Carol ? Ou le Salève ?

DSC02034

 

DSC02035

La terre est rouge flambloyante, c’est magnifique avec le bleu du ciel !

DSC02036

 

DSC02037

 

DSC02038

 

DSC02045

DSC02048

DSC02050

Sur les 4 heures de cheval, il y a bien sûr la petite démonstration de séchage de feuilles de tabac, etc…
J’avais oublié que nous étions des touristes…

DSC02052

 

DSC02051

Nous faisons pratiquement tout au pas, les chevaux savent très bien leur chemin, de temps en temps le guide crie le mot magique pour qu’ils avancent plus vite et tout le monde trotte sur 30 mètres !!

DSC01296 DSC01292

DSC02053

 

DSC02054

Certains chevaux sont assez maigres et semblent âgés… Il ne fait pas bon être cheval à Cuba !!

DSC02055

Maison « fumoir » de feuilles de tabac

DSC02065
Un arbre centenaire

DSC02069

DSC02070 DSC02074

Nous arrivons en fin d’après-midi et les couleurs sont encore plus belles.

DSC02075

DSC02076

Boeufs à bosse !

DSC02077

 

DSC02078

DSC02079

Série de photos sans commentaire

DSC02081

DSC02082

 

DSC02083

 

DSC02084

 

DSC02085

 

DSC02086

 

DSC02088

Le paysage nous a tellement plu que nous avons décidé de réserver une casa pour le lendemain, puisqu’il nous restait encore une nuit à faire avant notre départ de Cuba.

ANECDOTE!!

En revenant dans notre casa à Pinar del Rio après la balade à cheval, il faisait nuit. Lorsque nous arrivons, nous donnons comme d’habitude la clé de la voiture à Mauro qui va la garer dans un endroit sûr. Il revient vers nous et dit, vous avez eu un problème avec la voiture ? Nous toute étonnées « non pourquoi » ?  Parce qu’il n’y a plus de plaque à l’avant… Effectivement plus de plaque à l’avant et elle ne semble pas être tombée puisque les écrous sont vissés…  Tout en se questionnant ce qui a bien pu se passer, nous découvrons un petit billet plié sous l’essuie-glace, où il était écrit PNR POLICIA, rien de plus… On imagine tout et rien à la fois, cela m’a perturbé toute la nuit, car je me suis dit, sans plaque on va nous arrêter et peut-être nous bloquer la voiture, comment allons-nous aller à l’aéroport et prendre notre vol !!

Le lendemain, comme nous avions réservé une casa à Vinales, nous nous y rendons dans l’idée d’aller voir la police pour cette histoire de plaque…

Mais voilà qu’en voulant prendre de l’essence sur le chemin, le garagiste nous  montre que notre pneu a un clou dans la gomme !! Et rebelote, il faut réparer…

DSC02090

Quelle galère les routes à Cuba !

DSC02089

Ne pouvant réparer sur place, il est parti avec notre pneu sur son vélo pour le faire ailleurs…  A nouveau 15.- pour le changement de roue. Nous avons appris le soir-même par Mauro que le prix normal pour un Cubain, c’est 1.- pour cette réparation ! Il n’y a pas de doute, nous sommes bien des touristes !! ça fait quand même rager de savoir que l’on paye 15x plus, 2x je veux bien…

Arrivées à Vinales, nous allons au poste de police et montrons notre petit billet placé sur le pare-brise. Il part dans une salle derrière et revient 5′ plus tard avec deux plaques, dont la nôtre. Je lui désigne la mienne et il me la donne.  Je vais la remettre sur la voiture et revient dans le poste où Corinne discute avec des français qui viennent porter plainte contre un garagiste qui leur a facturé 20.- pour réparer un pneu alors qu’il avait tout démonté lui-même…

Au bout de 10′ rien ne se passe, personne ne s’adresse à nous, alors nous décidons de partir sans autre et personne ne nous a couru après !!! Nous ne saurons jamais pourquoi la police a enlevé notre plaque sans explication et nous l’a rendue sans un mot !!
je suis allée voir dans la rue si par hasard j’étais mal garée, mais aucun panneau n’indiquait interdiction de se garer et d’autres voitures y étaient, cela restera un MYSTERE !!

Nous nous installons enfin chez Néné, malheureusement le soleil avait laissé la place à la pluie…

DSC02095

 

DSC02092

 

DSC02093

Ce fut notre la meilleure literie de tout Cuba !

DSC02094

Petit-déjeuner de la casa

DSC01323

DSC01305

Les vautours guettent…

DSC01307

Nous quittons Vinales au matin pour se rendre directement à l’aéroport en espérant que tout se passera bien et que nous arriverons à bon port sans crevaison !! Nous avons environs 2 heures de route à faire et sur l’autoroute, cela devrait aller…

DSC02096

C’était un bel endroit, je pourrais même dire mon « coup de coeur » !

DSC02097 DSC02098

La route se passe sans encombre, mais nous ne voyons pas de panneau aéroport alors que nous arrivons à la Havane.
Tout à coup, c’est écrit fin de l’autoroute, et effectivement, nous sommes au bout de la route 😉

DSC02107

Nous allons demander au Monsieur à droite notre chemin et nous avons dû faire demi-tour sur la fin de l’autoroute bien sûr et sur ces indications nous avons retrouvé notre chemin !

Lorsque nous avons trouvé l’aéroport, le parking pour le « rent a car » que tout a été contrôlé et qu’il n’y avait rien à signaler pour la voiture, je dois dire que j’ai fait un OUF de soulagement, une voiture c’est bien, mais c’est du souci !! 😉

Tout est bien qui finit bien…

  • Petit mot de conclusion
    Nous voilà au terme de notre voyage à Cuba. Ce que j’ai aimé par-dessus tout, ce sont la musique cubaine et les vieilles voitures américaines. Nulle part ailleurs, on peut trouver cette ambiance.
    C’est vrai que l’on se sent souvent « arnaqué » et c’est désolant… Maintenant j’essaie de relativiser. C’est sûrement le moyen qu’ils ont pour l’instant pour vivre un peu mieux. La vie semble assez dure, la campagne est complètement différente des villes. Nous ne nous sommes jamais senties en danger, c’est un pays assez secure.
    Ce qui a été difficile c’est le manque de communication internet, il fallait trouver des espaces publics pour trouver du réseau et acheter des cartes de wifi. Comme nous sommes un peu « addict » à donner et prendre des nouvelles de nos proches, nous avons été en manque…
    Ce qui nous a manqué aussi c’est de ne pas pouvoir s’acheter des boissons ou autres dans des supermarchés, il n’y en a pas et lorsqu’il y en a ils sont pratiquement vides… Nous réalisons la chance que nous avons de pouvoir entrer dans nos magasins et de trouver tout ce que nous désirons…
    Cuba va changer c’est certain, et j’espère que ce sera en bien pour les habitants.
    Prochaine destination le Mexique et la péninsule du Yucatan !
  • Suite au prochain épisode…

2
Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
Christine

Encore un vrai bonheur de parcourir ton reportage! Manque que les odeurs… Avec toute mon amitié, excellente suite <3

laurence Naldini

Coucou Sandra, c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je te retrouve à travers tes photos et tes écrits, merci et tout de bon pour la suite… biz